forex trading logo


Le point sur la situation de nos cerveaux féminins.

L’étude Mutationnelles 09,  réalisée pour le Groupe France Télécom-Orange vient de paraître. Basée sur les résultats de la 20ème enquête du CNISF (Conseil National des Ingénieurs et des Scientifiques de France) et des données Eurostat, elle fait le point sur la situation des femmes ingénieurs en France.

17,4 % des ingénieurs sont des femmes
Dans les entreprises, la place des femmes ingénieurs est bien réelle. Elles représentent ainsi aujourd’hui  17,4% des effectifs possédant un diplôme d’ingénieur.
Un chiffre qui a cependant tendance à progresser moins rapidement que dans les années passées. En 2009, sur un total estimé de 681 400 ingénieurs, 118 800 femmes ont le diplôme d’ingénieur en France. En un an, le nombre de femmes ingénieurs a augmenté deux fois moins vite que celui de l’ensemble des ingénieurs diplômés.

Des ingénieures plus jeunes que les hommes
L’engouement des femmes pour les études scientifiques et les cursus d’ingénieurs reste assez récent. Le résultat : 62% des Femmes ingénieurs ont aujourd’hui moins de 35 ans, contre 40% chez les hommes. La proportion de femmes chez les moins de 30 ans – 27% – est donc beaucoup plus importante qu’elle ne l’est au niveau global.

Un accès plus rapide à l’emploi
Du côté du premier emploi, il semble que les femmes décrochent plus rapidement que les hommes leur sésame pour le monde du travail. Elles sont ainsi 96% à trouver un emploi rapidement (moins d’un an), contre 90% pour l’ensemble des ingénieurs. Seules 4% de femmes ingénieurs sont encore en recherche d’emploi un an après leur sortie de l’école, alors que ce pourcentage est de 9,6% pour l’ensemble des ingénieurs.

Les hommes plus recrutés que les femmes
Les femmes sont moins nombreuses sur le marché de l’emploi de l’IT. Elles sont aussi moins recrutées que leurs homologues masculins, dans la majorité des secteurs d’activités. Ainsi, en 2008, les SSII ont embauché 16,5% de femmes, les sociétés du secteur de l’énergie 26,8%, l’aérospatial 15,7% ou encore les télécoms 10,2%.

Une différence de salaire toujours palpable
Côté salaire, la différence hommes/femmes est toujours une réalité. En 2008, le salaire médian des hommes était de 55 000 € contre 42 871 € pour les femmes. Une différence à relativiser : les femmes ont globalement un niveau d’expérience inférieur à celui des hommes. On remarque ainsi que la différence est moins forte sur les salaires médians des débutants : 33 780 € pour les hommes contre 32 706 € pour les femmes.





Powered by Joomla!. Designed by: Joomla Theme, php xml hosting. Valid XHTML and CSS.